Anciens présidents de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada

1989-1992

Photo de Gordon Fairweather, 1989 à 1992 De 1989 à 1992, Gordon Fairweather a exercé les fonctions de président fondateur de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada (CISR).

De 1952 à 1962, M. Fairweather a été député à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick et a assumé les fonctions de procureur général de la province de 1958 à 1962. Il a par la suite été élu député à la Chambre des communes, où il a siégé jusqu'en 1977.

En 1977, il s'est vu confier le poste de premier président de la Commission canadienne des droits de la personne, poste qu'il a occupé jusqu'en 1987. Il a fait fonction d'observateur officiel lors d'élections au Zimbabwe, au Salvador, au Guatemala et en Malaisie et a dirigé, à trois reprises, la délégation canadienne aux réunions de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies, à Genève. En 1978, il a été fait Officier de l'Ordre du Canada.

Bon nombre de personnes à la Commission conservent de lui le souvenir d'un fonctionnaire dévoué et d'un ardent défenseur des droits de la personne. Il est décédé le 24 décembre 2008, à l'âge de 85 ans.

1992-1999

Photo de Nurjehan Mawani, 1992 à 1999 Mme Mawani a commencé sa carrière dans la fonction publique en 1986 à titre de vice-présidente et membre de la Commission d'appel de l'immigration. Par la suite, elle a été nommée vice-présidente de la Section d'appel de l'immigration à la CISR et en a été la deuxième présidente de 1992 à 1999.

À titre de présidente, Mme Mawani a instauré les directives révolutionnaires relatives aux enfants et aux femmes qui revendiquent le statut de réfugié. Ces directives, les premières du genre au monde, ont incité d'autres pays à modifier leurs politiques dans le but de reconnaître et de prendre en compte les défis uniques qu'affrontent les femmes réfugiées.

Au cours des quatre dernières années, Mme Mawani a travaillé en Asie centrale comme représentante du Aga Khan Development Network [réseau Aga Khan de développement] dans la République kirghize. En 2007, on lui a remis le prix du Fonds de développement des Nations Unies pour la femme du Canada pour ses remarquables contributions à la promotion de la condition féminine. Mme Mawani est membre de l'Ordre du Canada et elle a reçu le Prix pour services insignes de la fonction publique du Canada, soit le plus grand honneur au sein de la fonction publique canadienne.

1999-2002

Photo de Peter Showler, 1999 à 2002 Peter Showler a été président de la CISR de 1999 à 2002. Auparavant, il a exercé les fonctions de commissaire à la Section de la protection des réfugiés pendant six ans.

Avant d'être nommé à la CISR, M. Showler s'est vu confier le poste de codirecteur d'une clinique d'aide juridique communautaire, à Ottawa, où il se spécialisait dans la pratique du droit de l'immigration et des réfugiés.

En 2003, M. Showler a été nommé à la chaire Gordon F. Henderson en droits de la personne au Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne de la Faculté de droit à l'Université d'Ottawa, où il a axé ses recherches sur une étude comparative des systèmes de protection des réfugiés dans les pays développés. M. Showler enseigne maintenant le droit approfondi des réfugiés à la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa. Ses intérêts actuels sont centrés sur l'instauration de systèmes de détermination du statut de réfugié dans les pays en développement.

2002-2007

Photo de Jean-Guy Fleury, 2002 à 2007 Jean-Guy Fleury a été nommé président de la CISR le 29 novembre 2002. La carrière de M. Fleury au sein de la fonction publique a été remarquable et s'est étendue sur plus de 40 années, dont deux comme secrétaire général de la CISR au milieu des années 1990.

À titre de président, il a dirigé la CISR au cours de l'élaboration et de la mise en œuvre du Plan d'action de la Section de la protection des réfugiés (SPR), une initiative d'une durée de trois ans qui s'est avérée un retour à la vision de ce que doit être un tribunal administratif : simple, rapide et juste. La mise en œuvre du Plan d'action de la SPR a normalisé et simplifié les processus du tribunal de la CISR; de plus, elle a aidé les décideurs en leur fournissant une meilleure orientation institutionnelle et a amélioré l'efficacité des audiences sur la protection des réfugiés. Ces mesures ont notamment permis d'éliminer l'arriéré des demandes d'asile de la CISR à cette époque.

M. Fleury a également lancé le Plan d'innovation à la Section d'appel de l'immigration (SAI) dans l'intention de transformer la SAI en un tribunal plus réceptif différent du tribunal traditionnel et qui est en mesure de rendre des décisions de façon plus rapide et efficace, tout en respectant la même norme élevée de justice. M. Fleury a pris sa retraite en 2007.

2007-2013

Brian Goodman, ancien président Brian Goodman a été admis au barreau de l'Ontario en 1974 avec une maîtrise en droit public. Avant de se joindre à la fonction publique de l'Ontario en 1983, M. Goodman a occupé plusieurs postes de cadre supérieur et d'avocat principal au bureau d'Ombudsman Ontario. Il a été président de la Commission de révision des loyers et commissaire aux mines et aux terres. Il a été coprésident du Forum canadien sur le règlement des différends, membre du conseil d'administration du Conseil des tribunaux administratifs canadiens (CTAC) et coprésident du Congrès annuel du CTAC de 2008, président du Conference of Ontario Boards and Agencies (COBA) et président du Committee on First Principles of Administrative Justice de la Society of Ontario Adjudicators and Regulators (SOAR).

Avant sa nomination en mai 1998 au poste de responsable du Projet de réforme du réseau d'organismes pour le ministère du Procureur général de l'Ontario, il était sous procureur général adjoint, droit public. De 1997 à 1999, M. Goodman a coprésidé le groupe de travail sur le Projet de réforme du réseau d'organismes, qui conseillait et appuyait le travail de la Commission de réforme du réseau d'organismes et était donc responsable de superviser la mise en œuvre des recommandations de la Commission. M. Goodman a également représenté le Ministère auprès du Conseil du secteur des organismes.

En 2000, M. Goodman s'est vu remettre la médaille de la SOAR, en reconnaissance de ses nombreuses contributions à la justice administrative. En août 2001, après un bref mandat comme membre de la Commission du consentement et de la capacité, M. Goodman a été nommé commissaire à la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada et affecté à la Section du statut de réfugié à Toronto. Son mandat a été renouvelé en 2003. Après qu'il s'est joint à la CISR, M. Goodman a entendu et tranché un grand nombre de demandes d'asile présentées par des demandeurs venant du Moyen Orient, de l'Europe de l'Est et des États-Unis.

En 2006, M. Goodman a été nommé vice-président de la Section d'appel de l'immigration (SAI). À ce titre, M. Goodman a dirigé la Section par la planification et la mise en œuvre du projet Innovation à la SAI, qui vise à rendre la SAI, plus souple et plus proactive. M. Goodman a été nommé président intérimaire de la CISR en mars 2007 et a été confirmé dans ce poste trois mois plus tard. À titre président, M. Goodman a continué de travailler à l'intégration des trois sections de la Commission ainsi qu'à des projets précis comme la mise en œuvre d'un nouveau code de déontologie pour les décideurs et l'examen de la structure organisationnelle et de la structure de gestion de la Commission. En 2009, M. Goodman a été élu au conseil d’administration de l’Association internationale des juges aux affaires des réfugiés. M. Goodman est décédé le 18 juin 2013.